Mairie de Châtillon d'Azergues - Site officiel

Vous êtes ici : Accueil Cadre de vie Risques Ambroisie

L'ambroisie

Alerte, vigilance : L'ambroisie, vous pouvez et vous devez tous agir.

Cliquez sur l'image pour voir comment participer à la lutte contre l'ambroisie.

 Flyer AmbroisieVignette

BILAN 2010 DE L'OPERATION DE LUTTE CONTRE L'AMBROISIE sur la COMMUNE DE CHATILLON D'AZERGUES

Remarque préliminaire :

Depuis 2003 la commune participe activement à la lutte contre l'ambroisie

En 2010 les référents sont :

  • Dominique Favre citoyen de Châtillon retraité , ancien conseiller municipal et référent depuis 2003
  • Gérard Delorme , retraité et conseiller municipal, référent depuis 3ans
  • Charles Bornard, adjoint au maire et référent depuis 2003

Ces référents, entre les campagnes proprement dite de lutte contre la plante ,ont participé :

  •  au colloque le 24 novembre 2009 « ambroisie en Rhône-Alpes s'informer pour mieux agir » organisé par la DRASS RA et la participation du Conseil Général 69 ,animé par D.Cheissoux de France-inter. Dans le cadre de la préparation de colloque interview d'un référent de Châtillon, à souligner lors des échanges à la fin du colloque la Chambre d'agriculture avait envisagé de prendre contact suite aux suggestions d'actions des référents de Châtillon -type avertissements agricoles réguliers-, aucune suite n'a été donnée
  • au bilan 2009 du Conseil Général le 25 mai 2010 à l'hôtel du département

Les référents ont pris contact à plusieurs reprises dès la fin de l'année 2009 avec les services du Conseil Général du Rhône, de la DRASS RA , de la DREAL RA pour alerter du risque potentiel que présentait le secteur du chantier de l'A89

Actions des référents 2010

10 campagnes de repérage sur le terrain par 1 à 3 personnes: essentiellement parcelles agricoles,quelques parcelles en friche, parcelles concernées par des constructions et point remarquable en 2010, chantier de l'A89

  • Elaboration d'une carte aux formats des années précédentes (voir carte jointe)
  • Envoi de lettres aux propriétaires des parcelles , signées de l'adjoint référent ambroisie(voir exemplaire joint)
  • Contacts avec le N° vert du Conseil Général à plusieurs reprises pour échanges d'information
  • Tenue d'un stand sur la place du village le samedi matin le jour du marché 5 fois de suite (fin juillet-Aout)

Actions de sensibilisation , information

  • Articles dans le bulletin municipal bimestriel dès le printemps
  • Articles dans la presse -interview du Progrès-au mois de juillet annonçant les obligations de l'arrêté préfectoral et la tenue de stands le samedi matin
  • Echanges et informations régulières au sein du conseil municipal
  • Bordereau du Conseil Général joint au demande de permis de construire

Points nouveaux et particuliers en 2010

Dès le mois de juin : intervention orale du Maire de Châtillon auprès de ses collègues de la Communauté de Communes du Pays du Bois d'Oingt leur rappelant l'envoi du courrier du Conseil général lançant la campagne 2010 de la lutte contre l'ambroisie et les exigences de l'arrêté préfectoral

Envoi fin juillet d'un courrier électronique à toutes les mairies de la communauté de communes pour annoncer la tenue de stand sur le marché de Châtillon où les élus référents des autres communes pouvaient venir échanger autour des actions de notre commune : aucune commune n'a réagi .

Mise en place dans le hall d'accueil de la mairie, pendant tout l'été à côté d'un panneau de l'affiche du Conseil Général et des plaquettes, une véritable plante d'ambroisie transplantée dans un pot (-épis floraux coupés à l'approche de la floraison!-) avec une explication des caractéristiques de la plante

Observations très soutenues sur le secteur du chantier de l'A89 - voir détail plus loin-

Précisons sur l'action tenue de stands:

- 5 fois dernier samedi de juillet jusqu'à fin Aout et premier samedi de Septembre -plante + panneaux+ fascicules

  • Affichage de cartes comparant deux situations Rhône -alpine montrant l'avancée de l'invasion de la plante
  • Fascicules , plaquettes du Conseil Général mises à la disposition du public
  • Affichage de coupures de presse soulignant les actions soutenues de la municipalité
  • Possibilité de consulter l'arrêté préfectoral de juillet 2000
  • Possibilité de consulter de la documentation type articles de revue (par exemple relatant l'expérience originale en Drôme de faire brouter la plante par des moutons)
  • Présence de plantes fraichement cueillies d'ambroisie , d'armoise , de chénopode, de carotte sauvage avec leurs propres caractéristiques en insistant sur les critères de comparaison soit des feuilles , des tiges et des épis floraux

Commentaires : 75 personnes ont fréquentées le stand

Comme les années précédentes ce sont des personnes n'habitant pas la commune qui sont les plus nombreuses à venir au stand ; on peut en conclure que les habitants du village connaissent ce type de sensibilisation et ont déjà l'information basique

Les échanges sont très prisés et appréciés : le fait de voir les plantes hors des planches et photos est particulièrement attractif et pédagogique . D'autant plus que les personnes qui le souhaitent repartent avec une feuille de chaque plante dans une plaquette « ambroisie »

Bien entendu c'est l'opportunité de noter le signalement de secteurs où il y a réellement de l'ambroisie et les endroits où il y a des doutes- à vérifier par les référents -

Anecdote : des personnes d'Alsace , de Rotterdam , de Marseille ont visité le stand et ont particulièrement remarqué ce moyen de communication et de sensibilisation

Actions spécifiques sur le chantier de l'A89 :

  • cartographie spécifique des emplacements infestés voire envahis
  • près de 10 visites sur le terrain
  • déclenchement de visites sur le terrain pour le diagnostic avec les services du conseil général , un référent , un représentant de l'entreprise Vinci chargé de l'environnement et un adjoint de la municipalité (non référent)

Avec l'appui et conseils des services du Conseil Général une démarche est recommandée compte tenu de l'ampleur du phénomène :

  • premier fauchage avant mi- aout;
  • deuxième fauchage après mi septembre
  • réalisation d'un engazonnement hydraulique après le fauchage de mi-septembre
  • assurer une veille sur la levée de ce semi début 2011 et faire procéder à un autre semis si nécessaire
  • si sur des secteurs ponctuels l'ambroisie devait s'imposer encore : faucher à partir des boutons floraux

Après la première intervention de l'entreprise Vinci sur le terrain et nouveau constat avec nouvelle cartographie par les référents , une seconde rencontre est organisée sur le terrain avec le maire , l'adjoint présent la première fois , le référent et la personne chargée de l'environnement de Vinci: l'objectif étant de constater collectivement les foyers restant à éradiquer

De nouveaux échanges par mail ont eu lieu avec l'entreprise Vinci tout en remerciant pour sa réactivité ,il était indiqué chaque fois la persistance de foyers

Bien entendu le suivi de la démarche engagée continuera au delà de l'action d'arrachage

Précisions sur les autres interventions

Envoi des lettres aux propriétaires de parcelles infestées: 15 lettres ont été envoyées y compris une lettre d' information au président du syndicat agricole

3 types de réaction à relever :

  • un agriculteur a réagi à la réception de la lettre sur quelques parcelles : ceci lui fut signifié sur une seconde lettre en le remerciant de sa réactivité
  • deux propriétaires de parcelles nous ont indiqué qu'il fallait s'adresser aux locataires
  • aucune réaction des autres destinataires quelque soit la surface des parcelles concernées

Remarque : le service technique de la commune est intervenu sur les parcelles de la commune concernées par l'ambroisie

Dernière minute :

Le 17 septembre un locataire de plusieurs parcelles ,par contact téléphonique, indique qu'il a traité le 4 aout plusieurs parcelles avec du 2- 4 D .

Le type de traitement entraine un dépérissement lent de la plante sur pied ce qui explique que ces interventions n'avaient pas été soulignées lors des tournées d'observation des référents en Août

Le 17 septembre une tournée de terrain permet de constater finalement qu'un bon nombre de parcelles ont fait l'objet d'interventions .Toutefois ,sur une parcelle importante plantée en tournesol la récolte a laissé une hauteur de tiges du tournesol significative laissant presque intact les plants d'ambroisie

Conclusion

Mis à part le cas spécifique des parcelles du chantier A89 le nombre de foyers ne semble pas augmenter depuis quelques années- cette constatation peut être encourageante-

Toutefois le fait que ce sont les mêmes parcelles depuis des années qui continuent à être infestées confirme que l'absence de réactivité des propriétaires , locataires destinataires des courriers en est en partie la cause.

A signaler l'action de grande ampleur sur le chantier de l'autoroute ; ce type d'action initiée collectivement souligne aussi que l'action des référents hors période critique en alarmant du risque potentiel puis assurant un suivi régulier , contribue à l'efficacité des actions engagées

Persiste l'absence de solution sur les plantations de tournesol compte tenu de la similitude du cycle biologique des 2 plantes  tournesol – ambroisie: il pourrait être suggéré que la récolte permette de couper la plante empêchant ainsi la formation des graines

A noter que dans les champs de chaumes pousse l'ambroisie même après mi - juillet et surtout les petites plantes ont rapidement des panicules floraux – il paraît judicieux de penser que le labourage des parcelles immédiat après les moissons serait efficace-

A noter la nature du travail des référents non seulement en cours de période critique mais tout au long de l'année:

  • par les contacts avec les différentes instances préoccupées par le phénomène de l'ambroisie plante invasive,
  • par la participation aux colloques (Aix les bains 2008; Lyon 2009) et la rencontre du bilan annuel

Signalons les bons contacts et échanges avec les personnes assurant les permanences d'accueil téléphonique au N° vert

Certes il y a des déceptions :

  • outre l'absence de réactivité des propriétaires des parcelles concernées par le phénomène (les relances demanderaient un travail supplémentaire significatif) actions des municipalités non soutenues par des mesures contraignantes de non application de l' arrêté préfectoral)

remarque importante :la journée du 17 septembre-visite bilan de terrain- modère cette déception , car globalement les agriculteurs ont réagi ,toutefois un peu tardivement par rapport au moment fort de la floraison : cela renforce l'idée d'un minimum de sensibilisation régulièrement répétée permettrait des interventions plus efficaces

  • malgré la remarque précédente ,l'absence de prise de contact de la chambre d'agriculture (comme promis au colloque de Lyon automne 2009) est un peu décevante.( si des interventions de cette instance ont eu lieu , l'information n'a pas été diffusée) .Pourquoi ne pas tenter le système d'avertissement agricole au sens information , conseils aux agriculteurs comme il en existe pour la période et la nature des traitements phytosanitaires
  • absence de réaction des municipalités de la communauté de commune à la suggestion de monter un réseau de référents

 

Il est assez remarquable de constater, alors que le Plan Régional Santé Environnement Rhône- Alpes considère la problématique de l'invasion de l'ambroisie, que les départements concernés continuent à se poser les mêmes interrogations exprimés très clairement dans le plan de lutte contre l'ambroisie dans le département de la Drôme 2010 -2011 à savoir :«  comment rendre les arrêtés plus opérationnels pour les commues ? Instaurer une déclaration obligatoire de la présence d'ambroisie? passer par des réactions coercitives pour non application de l'arrêté préfectoral?  »

 

Paradoxalement ,car phénomène d'invasion de grande ampleur ,c'est la démarche collective engagée sur le chantier de l'A89 qui peut être la plus encourageante car il est démontré que même si l'opération est lourde , longue elle est possible .Une réflexion commune, des visites -suivis et retour d'expérience sur le terrain- , des engagements d'action sur le moyen terme créent une dynamique qui permet d'espérer des résultats face au problème d'intérêt général de santé publique .

 

Les référents « ambroisie »de Châtillon d'Azergues

 

 

Vous pouvez télécharger le dépliant et le guide du Conseil général sur l’ambroisie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Mairie

Place de la Mairie - BP1
69380 CHATILLON-D'AZERGUES
tél. 04.72.54.26.00 - fax. 04.72.54.26.08QRcode

Horaires d'ouverture :

lundi - mardi - jeudi :
15h – 18h
mercredi : 8h30 –  11h30
vendredi : 16h00 - 18h00
samedi : 9h - 11h

Météo

giweather joomla module

Photos de Châtillon

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris